Actualités

  • Fusion-absorption de l’APGSE avec la Fondation VERDIER

    L’APGSE, a fait l’objet d’une fusion-absorption le 31 décembre 2013 par la Fondation VERDIER, dont le siège est situé au 11, rue Manceau - 37000 TOURS.

    L’objectif de cette fusion est de consolider, développer et pérenniser le dispositif éducatif « DALAL DIAMM » situé au Sénégal, qui accueille depuis de nombreuses années des adolescents en difficulté, en provenance de nombreux départements.

    En second lieu, cet établissement que nous gérons depuis 2008 dans le cadre d’une simple convention avec le Conseil général d’Indre-et-Loire bénéficie depuis 1er janvier 2014 d’une existence juridique renforcée avec la signature par le Président du Conseil général d’un arrêté d’autorisation.

    En effet, dans le cadre du rapprochement avec la Fondation VERDIER, nous avons répondu ensemble à un appel à projet du département d’Indre-et-Loire, et notre projet, après avis favorable de la commission ad hoc, a été retenu par le département.

    L’activité que nous gérons est donc pérennisée et totalement transférée à la Fondation VERDIER qui reprend la totalité du personnel et poursuit le projet tel que vous le connaissez avec Monsieur LOUEMBA, le Directeur de « DALAL DIAMM ». Celui-ci sera amélioré prochainement, notamment pour ce qui concerne le retour des jeunes en France.

    Pour ce qui concerne l’accueil et l’admission des jeunes, il n’y a aucun changement si ce n’est le transfert dans un délai de trois ou quatre mois de la partie française de notre activité du Mans à Tours.

  • INFO liée aux démarches administratives

    A partir du 1er juillet 2013, tous les ressortissants français se rendant au Sénégal doivent se munir d’un visa biométrique.
    Dans le cadre de la procédure d’admission, l’APGSE assurera pour les jeunes admis, les démarches relatives à l’obtention du visa : le pré-enrôlement puis le visa.

Actualités archivées

0 | 2 | 4 | 6 | 8 | 10 | 12 | 14

Nouveau

Chantier sur l’île de Woudirin : octobre 2010

Lamine Diop, de retour au Sénégal après un long voyage, a décidé de s’investir personnellement dans l’éducation des enfants de la zone autour de son île, Woudirin (Sine Saloum). Ces enfants, du fait de leur lieu d’habitation isolé ou du manque de moyens, ne pouvaient suivre une scolarité normale.

Afin de leur donner cette chance, Lamine a construit une école, sans aucune aide extérieure : il accueille aujourd’hui une soixantaine d’enfants et recueille également des orphelins qui vivent à l’année chez lui. Désormais, l’éducation nationale lui affecte deux enseignants.

Cette année, le manque de moyens dont souffre Lamine pour gérer l’école, l’hébergement et la restauration des enfants, ne lui permettait pas de remettre en état les salles de classe avant la rentrée scolaire, détériorées en raison d’une forte saison des pluies.

C’est pourquoi l’APGSE a décidé de contribuer à ce projet en apportant son aide humaine et matérielle : Jason, Jérémy et Victor ont ainsi passé un mois sur place afin de restaurer les salles et construire des sanitaires, accompagnés par une partie de l’équipe et soutenus bien évidemment par les jeunes de Woudirin.

Chantier de Woudirin, octobre 2010

Image précédente Image précédente Image suivante Image suivante

Construction des sanitaires