Les étapes

Actualités

  • Réalisation d’un nouveau sas : 14 au 27 août 2010

    8 jeunes participeront à ce sas d’accompagnement au retour en France, qui se déroulera du 14 au 27 août. Ils seront accompagnés et encadrés par une partie du dispositif Dalal Diamm.

    Ces jeunes rentrent définitivement en France : la première semaine du sas sera consacrée aux rencontres et rendez-vous des jeunes, avec un hébergement proposé par le dispositif ; la seconde semaine verra l’équipe effectuer des visites à ces mêmes jeunes dans leurs nouveaux lieux d’accueil.

  • Nouvelles arrivées le 31 mars 2010

    Emile et Jordy, accompagnés par Bernard Lesbros, directeur du dispositif, sont bien arrivés à Dakar hier soir.
    Accueillis et pris en charge par un éducateur, ils vont consacrer leur première journée au Sénégal à des formalités médicales et des préparatifs. En effet, leur départ pour le Sénégal Oriental (Sud-Est) est prévu normalement pour demain : compte tenu du sureffectif (18 jeunes présents à partir du 1er avril), Emile et Jordy n’intégreront pas immédiatement le dispositif mais participeront à un chantier itinérant de 6 semaines dans le "Pays Bassari" (Extrême sud-est du Sénégal), encadrés et accompagnés par des éducateurs du dispositif.
    Il s’agit d’une première... à suivre très prochainement ici !

Actualités archivées

0 | 2 | 4 | 6 | 8 | 10 | 12 | 14

Nouveau

Accueil, découverte et adaptation

Cette phase se déroule pendant les premières semaines d’accueil du jeune au Sénégal : d’une durée variant entre 5 et 6 semaines, elle s’organise autour de 3 supports et ce pour chaque jeune « entrant » :

- La randonnée d’accueil (en images ici, ici, et encore  !)

D’une durée de 8 à 10 jours, elle commence dès le lendemain de l’arrivée du jeune au Sénégal. Elle se situe dans la région de Thiès, sur un parcours de 90km environ.
Son principe est de permettre aux jeunes (chaque arrivée se fait en moyenne avec deux ou trois jeunes) de faire connaissance progressivement avec le pays et la culture mais également avec l’équipe.

Concrètement, les matinées sont consacrées à des marches de 4h en moyenne et le reste de la journée s’organise autour de la gestion du quotidien (cuisine, vaisselle, aménagement du bivouac…), de moments de repos, de temps d’échanges et de jeux.

La randonnée se base sur les points suivants :

  • Fonction sas
  • La capacité de chacun (jeune comme adulte) à faire des efforts et à dépasser ses limites
  • La participation active de chacun (jeune comme adulte) à la vie et au quotidien du groupe, dans un esprit de solidarité et de partage.
  • La prise de contact progressive des jeunes avec leur nouvel environnement avec l’accompagnement de l’équipe et la préparation à l’intégration dans la famille d’accueil

Pendant la randonnée

- Le village et la famille d’accueil (voir également ici)

Au terme de la randonnée, chaque jeune se rend dans une famille dans laquelle il pourra être amené à séjourner régulièrement et pendant des périodes variables durant tout son séjour.

Cette phase, d’une durée variant entre 2 et 3 semaines, constitue la première période où chaque jeune devra se confronter individuellement à un nouveau mode de vie. L’alimentation, les activités quotidiennes, les relations entre les gens sont autant de domaines qu’il va découvrir, réapprendre, s’approprier afin de trouver sa place au sein de « sa » famille sénégalaise.

L’équipe éducative se rend tous les deux ou trois jours dans le village du jeune afin d’échanger avec la famille et le jeune sur l évolution de ce dernier et lui permettre de répondre à ses besoins, ses interrogations, ses difficultés.

Accueil en famille

- La maison de Khombole : « Keur yaru kai » (voir également ici)

A la suite de la phase d’intégration au sein de la famille d’accueil, le jeune rejoint la maison collective pour une durée de deux semaines environ.
Cette maison se situe dans la petite ville de Khombole, à 25 km de Thiès.

Accompagnés d’éducateurs au quotidien, les jeunes s’organisent autour de la vie de la maison : tâches quotidiennes, entretien du potager, travaux divers dans la maison ou réalisation d’un petit chantier solidaire au sein de la ville ou à proximité (par exemple, réfection des tables d’une école, reboisement dans un village etc.), participation à des ateliers pédagogiques (découverte d’activités traditionnelles, ateliers d’expression orale ou écrite, soutien scolaire).

- La visite médicale d’accueil (voir également l’article santé)

La phase d’accueil se caractérise également par plusieurs rendez-vous importants qui concernent chaque jeune admis au sein du dispositif :

  • Dans les jours qui suivent son arrivée, chaque jeune se rend au Centre Médical Interarmées des Forces française à Dakar afin d’y recevoir une consultation générale.
  • Un entretien de prise de contact est également mis en place avec la psychologue d’une part, et le psychiatre d’autre part. Si le jeune le désire, il pourra demander à la suite de ces rendez-vous à rencontrer un des deux thérapeutes de façon régulière.