Partenariat

  • Relations avec l’ASE

Actualités

  • Fusion-absorption de l’APGSE avec la Fondation VERDIER

    L’APGSE, a fait l’objet d’une fusion-absorption le 31 décembre 2013 par la Fondation VERDIER, dont le siège est situé au 11, rue Manceau - 37000 TOURS.

    L’objectif de cette fusion est de consolider, développer et pérenniser le dispositif éducatif « DALAL DIAMM » situé au Sénégal, qui accueille depuis de nombreuses années des adolescents en difficulté, en provenance de nombreux départements.

    En second lieu, cet établissement que nous gérons depuis 2008 dans le cadre d’une simple convention avec le Conseil général d’Indre-et-Loire bénéficie depuis 1er janvier 2014 d’une existence juridique renforcée avec la signature par le Président du Conseil général d’un arrêté d’autorisation.

    En effet, dans le cadre du rapprochement avec la Fondation VERDIER, nous avons répondu ensemble à un appel à projet du département d’Indre-et-Loire, et notre projet, après avis favorable de la commission ad hoc, a été retenu par le département.

    L’activité que nous gérons est donc pérennisée et totalement transférée à la Fondation VERDIER qui reprend la totalité du personnel et poursuit le projet tel que vous le connaissez avec Monsieur LOUEMBA, le Directeur de « DALAL DIAMM ». Celui-ci sera amélioré prochainement, notamment pour ce qui concerne le retour des jeunes en France.

    Pour ce qui concerne l’accueil et l’admission des jeunes, il n’y a aucun changement si ce n’est le transfert dans un délai de trois ou quatre mois de la partie française de notre activité du Mans à Tours.

  • INFO liée aux démarches administratives

    A partir du 1er juillet 2013, tous les ressortissants français se rendant au Sénégal doivent se munir d’un visa biométrique.
    Dans le cadre de la procédure d’admission, l’APGSE assurera pour les jeunes admis, les démarches relatives à l’obtention du visa : le pré-enrôlement puis le visa.

Actualités archivées

0 | 2 | 4 | 6 | 8 | 10 | 12 | 14

Nouveau

Relations avec l’Aide Sociale à l’Enfance

Le rôle du référent de l’Aide Sociale à l’Enfance est essentiel à toutes les phases du séjour du jeune au Sénégal.

Interlocuteur privilégié dans la situation du jeune, il est en contact de façon régulière avec toutes les parties (dispositif, famille, jeune). Son rôle s’exerce de la procédure d’admission à l’accompagnement du retour.

Il est donc indispensable qu’un référent de l’ASE ait été désigné dès la phase d’admission. Cela est particulièrement nécessaire dans les cas où la candidature d’un jeune est proposée non pas directement par l’ASE mais par un établissement dans lequel le jeune est placé et lorsqu’il n’y a pas de référent ASE (placement direct du juge par exemple).

Par conséquent, dès que l’orientation vers notre dispositif est validée par un inspecteur de l’ASE, il convient que celui-ci désigne un référent qui sera notre interlocuteur pour la totalité du projet, en complément le cas échéant, d’un éducateur de l’établissement. (Il est arrivé que la procédure d’admission ait été menée avec un établissement et qu’un référent ASE ait été désigné après- parfois longtemps après- le départ du jeune. Cela s’est toujours révélé très difficile pour tous, le référent lui-même et le jeune. Aussi nous souhaitons absolument éviter cette pratique en demandant que le référent ASE soit désigné pendant la phase d’admission)

Ainsi, le référent ASE doit participer activement à la phase d’admission et d’accueil : présence pendant un des entretiens avec le jeune, rédaction du dossier de candidature, et notamment des attentes vis à vis du dispositif, accompagnement du jeune au Mans pour le départ etc.

Il est en relation permanente pendant toute la durée du séjour du jeune avec le référent éducatif désigné au sein du Dispositif Dalal Diamm. Il reçoit toutes les informations nécessaires pour pouvoir exercer sa mission, notamment sous forme de rapports écrits adressés tout au long de la prise en charge. Il a souvent un rôle essentiel d’interface avec la famille du jeune.

Son rôle enfin est déterminant pour la préparation et l’accompagnement du retour du jeune. C’est à lui qu’incombe la charge de trouver le lieu d’accueil de ce dernier lorsqu’il rentrera en France. Il pourra également être amené à effectuer des recherches et/ou des démarches pour le projet de formation du jeune.

Ainsi, pendant le séjour du jeune au Sénégal, le dispositif préconise les pratiques suivantes :

- des échanges réguliers entre le dispositif et le référent ASE

- des échanges et/ou rencontres réguliers entre la famille du jeune et le référent ASE

- des échanges réguliers entre le dispositif et la famille

- des échanges réguliers entre le jeune et son référent ASE