Les lieux d’accueil

Actualités

  • Fusion-absorption de l’APGSE avec la Fondation VERDIER

    L’APGSE, a fait l’objet d’une fusion-absorption le 31 décembre 2013 par la Fondation VERDIER, dont le siège est situé au 11, rue Manceau - 37000 TOURS.

    L’objectif de cette fusion est de consolider, développer et pérenniser le dispositif éducatif « DALAL DIAMM » situé au Sénégal, qui accueille depuis de nombreuses années des adolescents en difficulté, en provenance de nombreux départements.

    En second lieu, cet établissement que nous gérons depuis 2008 dans le cadre d’une simple convention avec le Conseil général d’Indre-et-Loire bénéficie depuis 1er janvier 2014 d’une existence juridique renforcée avec la signature par le Président du Conseil général d’un arrêté d’autorisation.

    En effet, dans le cadre du rapprochement avec la Fondation VERDIER, nous avons répondu ensemble à un appel à projet du département d’Indre-et-Loire, et notre projet, après avis favorable de la commission ad hoc, a été retenu par le département.

    L’activité que nous gérons est donc pérennisée et totalement transférée à la Fondation VERDIER qui reprend la totalité du personnel et poursuit le projet tel que vous le connaissez avec Monsieur LOUEMBA, le Directeur de « DALAL DIAMM ». Celui-ci sera amélioré prochainement, notamment pour ce qui concerne le retour des jeunes en France.

    Pour ce qui concerne l’accueil et l’admission des jeunes, il n’y a aucun changement si ce n’est le transfert dans un délai de trois ou quatre mois de la partie française de notre activité du Mans à Tours.

  • INFO liée aux démarches administratives

    A partir du 1er juillet 2013, tous les ressortissants français se rendant au Sénégal doivent se munir d’un visa biométrique.
    Dans le cadre de la procédure d’admission, l’APGSE assurera pour les jeunes admis, les démarches relatives à l’obtention du visa : le pré-enrôlement puis le visa.

Actualités archivées

0 | 2 | 4 | 6 | 8 | 10 | 12 | 14

Nouveau

Les familles Sénégalaises

Les familles sénégalaises qui collaborent au dispositif ne sont pas des familles d’accueil professionnelles telles que nous les connaissons en France.

Adhérant au principe du projet consistant à accueillir et à accompagner un enfant étranger au sein de leur maison, les familles agissent et fonctionnent généralement avec le jeune qu’elles accueillent comme si ce dernier était membre du cercle familial.

Chaque jeune participe donc à la vie de sa famille d’accueil (tâches quotidiennes, activités champêtres, fêtes et cérémonies etc.) comme n’importe quel autre enfant de la famille et doit s’adapter et respecter le mode de vie de cette dernière (alimentation, espace de vie, horaires etc.).

Le choix de ces familles se fait par le coordinateur et le chef de service du dispositif : ce choix est déterminé par la possibilité de communiquer en français dans la famille pour le jeune, une structure familiale dite classique (les parents, les enfants et la famille élargie), des activités familiales auxquelles le jeune peut s’intégrer, et la présence d’enfants de la même génération.

Outre la famille sénégalaise que le jeune rencontre au début de son séjour et qui se situe dans une zone rurale (petit village), chaque jeune peut être amené selon son évolution et son projet à séjourner dans d’autres familles, en ville par exemple ou au contraire dans des zones plus isolées.

A voir également : la journée de rencontre avec les familles qui a eu lieu le 17 juillet 2010.

Scènes quotidiennes dans les familles

Image précédente Image précédente Image suivante Image suivante

Dans la cour d'une concession