Anciens bénéficaires

  • Relations avec les anciens du dispositif

Actualités

  • Fusion-absorption de l’APGSE avec la Fondation VERDIER

    L’APGSE, a fait l’objet d’une fusion-absorption le 31 décembre 2013 par la Fondation VERDIER, dont le siège est situé au 11, rue Manceau - 37000 TOURS.

    L’objectif de cette fusion est de consolider, développer et pérenniser le dispositif éducatif « DALAL DIAMM » situé au Sénégal, qui accueille depuis de nombreuses années des adolescents en difficulté, en provenance de nombreux départements.

    En second lieu, cet établissement que nous gérons depuis 2008 dans le cadre d’une simple convention avec le Conseil général d’Indre-et-Loire bénéficie depuis 1er janvier 2014 d’une existence juridique renforcée avec la signature par le Président du Conseil général d’un arrêté d’autorisation.

    En effet, dans le cadre du rapprochement avec la Fondation VERDIER, nous avons répondu ensemble à un appel à projet du département d’Indre-et-Loire, et notre projet, après avis favorable de la commission ad hoc, a été retenu par le département.

    L’activité que nous gérons est donc pérennisée et totalement transférée à la Fondation VERDIER qui reprend la totalité du personnel et poursuit le projet tel que vous le connaissez avec Monsieur LOUEMBA, le Directeur de « DALAL DIAMM ». Celui-ci sera amélioré prochainement, notamment pour ce qui concerne le retour des jeunes en France.

    Pour ce qui concerne l’accueil et l’admission des jeunes, il n’y a aucun changement si ce n’est le transfert dans un délai de trois ou quatre mois de la partie française de notre activité du Mans à Tours.

  • INFO liée aux démarches administratives

    A partir du 1er juillet 2013, tous les ressortissants français se rendant au Sénégal doivent se munir d’un visa biométrique.
    Dans le cadre de la procédure d’admission, l’APGSE assurera pour les jeunes admis, les démarches relatives à l’obtention du visa : le pré-enrôlement puis le visa.

Actualités archivées

0 | 2 | 4 | 6 | 8 | 10 | 12 | 14

Nouveau

Relations avec les anciens du dispositif

Dans le but de faciliter le retour de chaque jeune en France et afin de suivre leur évolution par la suite, l’APGSE garde le contact avec les jeunes et leurs référents ASE pendant 2 ans au moins après la fin de leur séjour.

En effet, ces contacts permettent bien souvent un meilleur relais sur la situation de ce dernier et peuvent également appuyer l’action des professionnels en France en cas de difficulté ou de crise. Simultanément, ces échanges permettent à l’APGSE d’observer à moyen terme l’évolution du jeune : ces observations nourrissent continuellement l’auto-évaluation et la réflexion de l’institution autour de la question du retour.

Par ailleurs, pour la majeure partie des jeunes, garder le contact avec l’équipe de l’APGSE répond également à leur besoin de maintenir le lien avec le Sénégal et l’expérience qu’ils y ont vécu. Ainsi, les jeunes conservent des relations aussi bien avec la direction et l’équipe éducative qu’avec leurs anciennes familles d’accueil et amis sénégalais avec qui ils entretiennent des liens affectifs forts, qui motivent, entre autres raisons, leur envie de revenir au Sénégal.

En 2011, l’APGSE a ainsi vu revenir quatre anciens, chacun venu passer des vacances pour revoir leurs proches sénégalais ainsi que l’équipe du dispositif. La mère d’un ancien bénéficiaire est également venu nous rendre visite, pour découvrir le pays et rencontrer les personnes et les professionnels qui avaient accueilli et accompagné son fils pendant plusieurs mois.

Nous conseillons à toutes les personnes, familles ou anciens jeunes, qui souhaitent revenir au Sénégal ou qui s’apprêtent à faire le voyage, de nous contacter par le biais du site ou par la page Facebook "Equipe Sénégal".