Historique

  • Historique

Actualités

  • Fusion-absorption de l’APGSE avec la Fondation VERDIER

    L’APGSE, a fait l’objet d’une fusion-absorption le 31 décembre 2013 par la Fondation VERDIER, dont le siège est situé au 11, rue Manceau - 37000 TOURS.

    L’objectif de cette fusion est de consolider, développer et pérenniser le dispositif éducatif « DALAL DIAMM » situé au Sénégal, qui accueille depuis de nombreuses années des adolescents en difficulté, en provenance de nombreux départements.

    En second lieu, cet établissement que nous gérons depuis 2008 dans le cadre d’une simple convention avec le Conseil général d’Indre-et-Loire bénéficie depuis 1er janvier 2014 d’une existence juridique renforcée avec la signature par le Président du Conseil général d’un arrêté d’autorisation.

    En effet, dans le cadre du rapprochement avec la Fondation VERDIER, nous avons répondu ensemble à un appel à projet du département d’Indre-et-Loire, et notre projet, après avis favorable de la commission ad hoc, a été retenu par le département.

    L’activité que nous gérons est donc pérennisée et totalement transférée à la Fondation VERDIER qui reprend la totalité du personnel et poursuit le projet tel que vous le connaissez avec Monsieur LOUEMBA, le Directeur de « DALAL DIAMM ». Celui-ci sera amélioré prochainement, notamment pour ce qui concerne le retour des jeunes en France.

    Pour ce qui concerne l’accueil et l’admission des jeunes, il n’y a aucun changement si ce n’est le transfert dans un délai de trois ou quatre mois de la partie française de notre activité du Mans à Tours.

  • INFO liée aux démarches administratives

    A partir du 1er juillet 2013, tous les ressortissants français se rendant au Sénégal doivent se munir d’un visa biométrique.
    Dans le cadre de la procédure d’admission, l’APGSE assurera pour les jeunes admis, les démarches relatives à l’obtention du visa : le pré-enrôlement puis le visa.

Actualités archivées

0 | 2 | 4 | 6 | 8 | 10 | 12 | 14

Nouveau

Historique : de MONTJOIE à l’APGSE et à DALAL DIAMM

En 2003, Bernard LESBROS, directeur général de l’association MONTJOIE, en recherche de solutions alternatives pour les jeunes qui mettaient en échec les prises en charge éducative « classiques » propose à ses partenaires institutionnels de l’époque (Conseils Généraux de la Sarthe et d’Indre-et-Loire) un projet de séjour de rupture destiné à 5 jeunes, sous forme d’une session de 4 mois.

Le Conseil général d’Indre-et-Loire retient ce projet et le conventionne en 2004 puis il accompagne ses évolutions successives.

Le premier "séjour de rupture" devient par étapes le "Dispositif Educatif Montjoie au Sénégal" ("DEMAS") caractérisé par :
- une augmentation du nombre de jeunes accueillis (porté à 15)
- le rajeunissement de l’âge des bénéficiaires(15, puis 14 ans)
- l’abandon de la formule de sessions pour des admissions en continu et une ouverture toute l’année.
- l’allongement de la durée des séjours (jusqu’à un an)
- l’octroi de nombreux moyens supplémentaires

En 2007, Bernard LESBROS, porteur du projet depuis le début, annonce son intention de prendre sa retraite de directeur général de Montjoie en 2008.

En raison de ce départ et du constat que les jeunes bénéficiaires de ce séjour proviennent de plus en plus de départements extérieurs à son champ d’intervention, Montjoie décide de redéfinir sa position. Elle annonce qu’elle n’ira pas au delà de la convention en cours avec le CG37 (décembre 2009) mais, convaincue de l’intérêt de cette action pour les bénéficiaires, elle demande à Bernard LESBROS de rechercher avant son départ une solution pour assurer sous d’autres formes la continuité de ce projet. C’est ainsi que l’Association pour la Promotion et la Gestion de Séjours Educatifs est fondée en juin 2008 avec l’aide de personnalités de provenance diverse et le soutien du Conseil général d’Indre-et-Loire .

En août 2008, Bernard LESBROS quitte MONTJOIE et prend la direction de l’APGSE. Montjoie confie à titre transitoire la gérance du "Demas" à l’APGSE.

Le 1er juin 2009, L’APGSE devient complètement autonome et il n’existe plus aucun lien, si ce n’est historique, avec Montjoie :
- Montjoie cède définitivement le Demas à l’APGSE : tout le personnel affecté au dispositif (chef de service, éducateurs, secrétaire) fait le choix d’être transféré à l’APGSE, garantissant ainsi une parfaite continuité dans l’action menée au Sénégal.
- Le Conseil Général d’Indre-et-Loire établit une convention triennale avec l’APGSE
- le "Demas" devient "Dalal Diamm Sénégal"